Préavis d’exercice/avis de 60 jours Normand et Julianne

Normand est un lève-tôt et travailleur. Il ne compte pas les heures et s’assure de faire le maximum pour que sa famille ne manque — de rien —.  

Il est entrepreneur général et les choses vont généralement bien. Sa conjointe Julianne est préposée aux bénéficiaires et est une maman très attentionnée pour leurs deux petites filles de 7 et 9 ans. 

À un moment donné, Normand tombe sur 2 gros projets qui seront très payants. Il les accepte, ne soupçonnant rien. Mais, malheureusement, les projets n’ont jamais abouti et les entreprises qui l’on engagé ont déclaré faillite… Il doit payer ses hommes qu’il a engagés pour l’aider, il a des comptes fournisseurs aussi, ça le déboussole complètement. C’est un homme fier et il n’en parle pas à sa femme, ne voulant pas l’inquiéter… Il omet de payer l’hypothèque, disant qu’il va se reprendre sur un autre contrat et remettre le tout à un autre jour… 

Mais comme un malheur ne vient jamais seul, il peine à trouver d’autres contrats. Son sommeil est troublé depuis un certain temps, il reste fort pour sa famille, mais à l’intérieur il se sent coupable et comme s’il laissait tomber sa famille.  

C’est la fête de Julianne et il vient de lui acheter un beau cadeau. Il anticipe le beau sourire qu’elle va avoir lorsqu’il sera rendu à la porte avec le cadeau dans ses mains. Mais ce qu’il ne savait pas, c’est que quelqu’un d’autre est aussi venu aujourd’hui laisser un petit cadeau à Julianne… L’huissier de la banque avec un avis de 60 jours! 

Elle reçoit Normand avec les larmes aux yeux, ne pouvant pas croire comment ils se sont rendus jusque-là. Elle doit apprendre le jour de sa fête que son conjoint ne payait plus l’hypothèque et qu’ils risquent de perdre la maison! Tout un anniversaire… 

Voici à quoi ressemblait leur situation en chiffres : 

  • 310 000 $ : Valeur de leur maison 
  • 230 000 $ : Première hypothèque avec leur banque 
  • 6000 $ de retard accumulé sur l’hypothèque 
  • 10 000 $ en dettes personnelles combinées 
  • 246 000 $ nécessaire pour mettre le tout à jour 

246 000 $/310 000 $ x 100 = 80 % de l’équité de l’immeuble est nécessaire pour conclure la transaction  

Solution pour leur dossier: Achat-Rachat 

L’achat-rachat est une forme de financement alternatif qui a pour but de transférer les titres de l’immeuble temporairement, afin que les clients puissent redresser leur situation financière et racheter leur maison à la fin du terme à un prix fixe préétabli au départ, donc il n’y a pas de surprise pour les clients. De plus, si la valeur de l’immeuble vaut plus que le prix de rachat, le client bénéficie de la plus-value! Exemple : prix de rachat fixé à 335 000 $, alors que la valeur marchande est de 345 000 $, le 10 000 $ de plus-value sera au bénéfice du client. 

De plus, une convention d’occupation et option d’achat est signée pour protéger les intérêts des clients et s’assurer que le tout est fait selon les règles de l’art. 

Pourquoi optons-nous pour l’achat-rachat au lieu d’un prêt privé?  

Le prêt privé n’est pas disponible en raison du ratio prêt/valeur de l’immeuble. Un prêteur privé va prêter maximum 75 % de la valeur de l’immeuble ou moins.  

Dans le cas de Normand et Julianne, nous avons besoin que 80 % de la valeur de l’immeuble soit disponible en équité, ce qui n’est malheureusement pas possible avec un prêt hypothécaire privé. De plus, des paiements à 12 % de taux d’intérêt en prêt privé seraient trop dispendieux pour que cela soit une solution pratique et réaliste. 

Avec l’achat-rachat, le paiement est similaire à une hypothèque à 5,99 % + taxe municipale et scolaire + assurance habitation. De plus, ils vont accumuler un crédit mensuel de 100 $/mois (comme du capital payé dans une hypothèque traditionnelle) par rapport à un prêt privé qui aurait coûté 12 % de taux d’intérêt + taxes municipale et scolaire + assurance habitation. Les paiements sur le prêt privé sont juste des intérêts. 

Différence du paiement achat-rachat versus le prêt privé : 

  • Achat-rachat : 2035 $/m (incluant taxe et assurance habitation) avec crédit de 100 $/m sur 36 mois. 
  • Crédit mensuel (équité) gagné pour les clients : 3600 $ à 6000 $ sur la durée du terme 

vs 

  • Prêt privé : 2920 $/m (incluant taxe et assurance habitation)  
  • Capital payé sur la durée du terme : 0 $ car ce sont juste des intérêts. 

Plan de match pour Normand et Julianne : 

Transfert temporaire de titres pour une période de 3 à 5 ans. Pendant cette période, les clients participent à un programme de réparation du crédit et rachètent ensuite leur maison à un prix fixe. 

Avantages: 

  • Tous les créanciers sont payés,  
  • Consolidation de la dette sans avoir à faire une proposition au consommateur 
  • Mensualité réduite grâce au remboursement des dettes personnelles 
  • Garder la maison 
  • Inscription dans un programme de redressement de crédit pour les aider à rebâtir leur crédit convenablement. 
  • Racheter la maison à un prix fixe même si la valeur de l’immeuble dépasse le prix de l’accord  
  • Tranquillité d’esprit et plus d’argent dans les poches de Normand et Julianne. 
3 étapes simples — Approbation en 24 heures

Application facile

application_bg

1. Postulez en ligne

Utilisez le formulaire sur cette page ou appelez le (514) 999-9946 pour parler à l'un de nos représentants.
approval_bg

2. Obtenir l'approbation

Approuvé dans les 24 heures. La valeur nette de votre maison est la clé de votre approbation. Obtenez une approbation maintenant !
funding_bg

3. Obtenez votre financement

Nous vous facilitons la tâche. Les fonds du prêt peuvent être déposés directement sur votre compte bancaire, une fois approuvés.